Première règle :

La gestion de la nourriture de votre chien

On ne naît pas bon leader : on le devient. Être un bon leader aux yeux de son chien est déterminant pour que celui-ci s’épanouisse tout en respectant les règles régissant le monde des humains. Ainsi, il existe quatre grandes règles en tout pour atteindre cet objectif. Je les aborderai tour à tour dans le cadre d’une série d’articles qui leur sera consacrée.

Voyons aujourd’hui la première d’entre elles : la gestion de la nourriture de votre chien.

Selon ma vision du chien et de l’éducation canine, l’homme n’est pas le dominant du chien, à l’inverse de ce qui a été beaucoup dit il y a plusieurs années de cela. En réalité, je considère qu’il ne peut y avoir de notion de dominance entre individus d’espèces différentes.

Les besoins tels que manger, boire, dormir, se reproduire, faire partie d’un groupe social, sont identiques pour les humains et les animaux. Et si les mœurs, le langage, les intérêts, la façon d’agir et de communiquer des premiers se distinguent de ceux des seconds, nous sommes tous capables de communiquer avec l’animal une fois que nous avons appris et compris comment lui-même communique.

Par conséquent, nous pouvons faire comprendre au chien ce que nous, humains, attendons de lui. Notamment les règles régissant notre monde, ce qui est acceptable pour un humain de la part d’un chien et ce qui ne l’est pas.

Les humains sont les leaders pour les chiens !

Un leader, c’est celui qui sait ce qui est bon pour lui et pour les autres dans un groupe donné d’individus. Il montre l’exemple et il sait expliquer calmement ce qu’il attend des autres. Il reprend, en cas de besoin, mais toujours de façon juste et sereine.

Il existe quatre règles à expliquer au chien, puis à lui faire appliquer, pour devenir et être un bon leader à ses yeux. La première concerne la gestion de la nourriture.

Être un bon leader aux yeux de votre chien, c’est aussi connaître ses habitudes à l’état sauvage.

Dans ce contexte, les chiens ne se nourrissent pas de façon régulière comme nous le faisons matin et soir. Ils mangent jusqu’à ce qu’ils soient repus, ils se reposent puis repartent en chasse pour le repas suivant.

Vous devez contrôler les initiatives de votre chien quant à son besoin de nourriture. Tout chien ne respectant pas le rituel du repas :

  • Volera sur le plan de travail.
  • Quémandera à table.
  • Ou vous arrachera votre sandwich des mains.

Vous devez impérativement interdire à votre chien de prendre votre nourriture.

Quête en solo, peur de manquer

Avec la domestication, le chien se réfère à l‘homme pour se nourrir. En revanche, dans un groupe de chiens libres, chacun d’entre eux chasse et se trouve à manger uniquement pour lui-même. Le partage des ressources alimentaires ne se fait pas, hormis dans le cas de la femelle pour ses chiots.

Les chiens possessifs vis-à-vis des ressources alimentaires ont souvent connu la faim ou la peur de manquer. La plupart du temps, cette peur vient de leur expérience au sein de groupes où de nombreux d’individus devaient se partager les ressources sans hiérarchie et/ou dans lesquels le chien dominant était trop dur avec les autres membres.

Gestion de la nourriture de votre chien : en pratique

Le chien doit donc apprendre à partager les ressources et attendre l’autorisation de son humain pour manger.

–       C’est à vous de décider où votre chien va manger.

Idéalement, dans un endroit au calme, mais pas trop isolé. D’une part, tout comme nous, les chiens préfèrent manger tranquillement, sans être dérangés et sans qu’un autre ne lorgne leur nourriture. Et même s’il arrive parfois qu’il y ait beaucoup d’animation, il convient d’autre part de ne pas trop isoler le chien. Vous pouvez donc lui donner à manger dans un coin de votre lieu de vie. Par exemple, la cuisine ou le séjour. Et ce, tout en continuant vos occupations habituelles. Mais ne le mettez pas sur un lieu de passage !

–       Vous décidez quand votre chien va manger

Idéalement, proposez trois repas par jour, du chiot sevré jusqu’à l’âge de 6 mois environ. Puis deux repas par jour, répartis sur 24 heures (matin et soir). Soyez vigilant : ne donnez jamais à manger à votre chien avant d’aller faire une activité physique. Objectif : éviter les dilatations et les torsions d’estomac, surtout chez les chiens de grande taille. C’est l’urgence assurée car ces derniers peuvent en mourir.

–       Gestion de la nourriture de votre chien : la durée du repas

En tant que leader, c’est également à vous de gérer la durée du repas si votre chien n’est pas disposé à manger “correctement” sa ration de croquettes. Pour les chiens ayant un peu de caractère et/ou quand sa gestion au quotidien n’est pas harmonieuse, il convient de lui laisser la nourriture durant trente minutes jusqu’à une heure, puis de la lui retirer.

Ceci étant dit, cette règle s’applique en fonction de chaque chien. Comme ils sont tous différents, il est tout à fait possible de laisser la nourriture en libre-service pour certains sans que cela ne pose jamais aucun problème.

–       Lors de la distribution de la nourriture

Demandez à votre chien de s’asseoir, a minima, de rester statique le temps de lui donner sa nourriture. Cela lui permettra de comprendre qu’il ne faut pas qu’il vous saute dessus et/ou qu’il vous arrache la nourriture des mains.

–       Gestion de la nourriture de votre chien : autres règles à appliquer

Par principe, pas de chien sous la table ! En effet, un chien sous la table peut garder ce qu’il y a sur la table.

En outre, ne donnez pas à manger à votre chien quand vous êtes à table. Ainsi, cela évite qu’il ne vienne réclamer et/ou voler de la nourriture que vous auriez laissée sur la table ou le plan de travail.

Comment donner à manger à votre chien ?

Pour intéresser et occuper votre chien durant la journée, tout en considérant que les humains, de nos jours, manquent souvent de temps, vous pouvez lui donner son repas de façon différente dans le but de le “faire travailler”. Cela vous permet de lui faire faire des activités ludiques. D’ailleurs, certaines races de chien les réclament plus que d’autres.

Pour cela, vous pouvez :

  • Lui donner à manger dans des jouets distributeurs d’aliment ou des bouteilles d’eau.
  • Distribuer les croquettes en jetant la ration dans l’herbe, comme on jetterait du grain aux poules. Il devra aller les chercher.
  • Cacher les croquettes dans le jardin ou dans la maison, en mode “Petit Poucet”.
  • Lui donner sa ration en mélangeant des friandises ou des croquettes dans un seau rempli de balles de tennis. Ou dans des cartons emballés les uns dans les autres comme des poupées russes, en glissant dans celui du milieu une friandise très appétissante…
  • Lui donner à manger en utilisant des jouets d’intelligence ou des tapis de fouilles.
  • Lui faire faire des exercices d’apprentissage.

Concrétisez ces quelques principes de base en fonction de votre propre mode de vie, selon la race et/ou du caractère de votre chien. Si vous souhaitez être accompagné pour apprendre à réaliser ces exercices et en découvrir d’autres avec votre animal, n’hésitez pas à me contacter.

(CTA) JE PRENDS RDV

Leave a Comment